Concertation Emploi handicap : Sophie Cluzel appelle les parties prenantes à désigner quatre représentants associatifs supplémentaires

Pour la concertation Emploi handicap, quatre représentants associatifs supplémentaires participeront à l’ensemble des réunions plénières. Ils rejoindront les trois premiers représentants désignés par la présidente du Conseil national consultatif des personnes en situation de handicap.

PNG - 285 ko

Sophie Cluzel s’était engagée à partir des besoins des personnes et de leur expertise pour élaborer les politiques du Gouvernement en faveur des personnes handicapées.

C’est pourquoi la concertation emploi et handicap associe les personnes en situation de handicap, au côté des ministères du Travail, de l’Economie et des Finances et de l’Action et des Comptes publics et des partenaires sociaux.

La présidente du Conseil national consultatif des personnes en situation de handicap (CNCPH) a désigné trois représentants aux temps d’échanges collectifs organisés. Elle mobilise aussi l’ensemble des membres de la commission « emploi » du CNCPH pour participer aux échanges appelés par ces travaux.

Ainsi, la ministre propose aux associations de désigner quatre représentants associatifs supplémentaires qui participeront à l’ensemble des réunions plénières organisées dans le cadre de la concertation.

Un temps d’échange sera organisé dans les meilleurs délais pour partager les objectifs et les enjeux de la concertation, en complément des travaux de la commission emploi.

Les objectifs du Gouvernement pour l’emploi des personnes en situation de handicap

  • Réduire l’écart entre le taux de chômage des personnes handicapées et celui des personnes valides ;
  • Faciliter l’embauche et le maintien en emploi des personnes handicapées par les employeurs publics et privés dont les TPE-PME ;
  • Rénover l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés, la transformer en levier pour une entreprise plus humaine, plus responsable et plus performante ;
  • Augmenter le niveau de qualification des demandeurs d’emploi et des salariés handicapés.
  • Mieux accompagner et sécuriser les transitions entre l’Éducation et l’Emploi.