Prime d’activité

La prime d’activité est un complément de revenu mensuel destiné aux travailleurs modestes. Versée aux personnes qui travaillent mais qui gagnent moins de 1 500 € nets par mois (pour un célibataire), elle vise à renforcer le pouvoir d’achat des actifs aux revenus modestes et à inciter à la reprise d’une activité professionnelle.

La prime d’activité est entrée en vigueur le 1er janvier 2016. Elle se substitue à la prime pour l’emploi (PPE) et à la partie « activité » du revenu de solidarité active (RSA). Elle est financée par l’État et versée par les Caisses d’allocations familiales (Caf) et les Caisses de la Mutualité sociale agricole (MSA). Elle n’est pas soumise à l’impôt sur le revenu.

Pour les personnes handicapées

La prime d’activité concerne aussi les personnes handicapées, quel que soit leur lieu de travail.
Elle permet d’accroître le pouvoir d’achat des travailleurs handicapés, dont les revenus (rémunération du travail + complément d’allocation adulte handicapé) sont proches ou inférieurs au SMIC : les gains se situent pour ces personnes entre 15 et 150 € par mois.

Exemple  : Une personne handicapée seule travaillant en milieu ordinaire dont le salaire est de 800 € nets par mois et qui perçoit une allocation adulte handicapé (AAH) de 231 €, percevra une prime d’activité de 136 € par mois.

Pour en savoir plus, consultez le dossier Prime d’activité