Ensemble pour l’école inclusive

La première année d’action du gouvernement pour l’École inclusive a permis de réaliser de nombreuses avancées parmi lesquelles une meilleure formation des enseignants et des personnels d’encadrement, des créations d’ULIS, d’UEE et de postes d’accompagnants d’élèves en situation de handicap. Approfondir la collaboration avec le secteur médico-social, veiller à ce que les élèves soient mieux accompagnés pendant les temps scolaires et périscolaires et qu’ils sortent de l’école avec un diplôme, sont autant de mesures pour rendre l’École de la République pleinement inclusive.

1 an d’action pour l’École inclusive

  • Mieux informer, former et accompagner les enseignants et les personnels d’encadrement
  • Multiplier et diversifier les modes de scolarisation
  • Veiller à ce que les élèves sortent de l’école avec un diplôme ou une certification professionnelle
  • Garantir l’accessibilité numérique des savoirs
  • Développer l’interaction entre le secteur médico-social et l’école de la République au sein des établissements scolaires
  • Améliorer le recrutement et l’organisation du dispositif d’accompagnement des élèves en situation de handicap
  • Transformer durablement l’accompagnement des élèves en situation de handicap
  • Autres avancées de l’année scolaire 2017/2018
PNG - 815.4 ko

2022 : une École de la République pleinement inclusive

  • Un système éducatif avec des enseignants formés et soutenus dans la prise en compte des besoins éducatifs particuliers des élèves
  • Un système éducatif avec des établissements et des équipes outillés pour mener à bien leur projet inclusif, en interaction avec le secteur médico-social et les collectivités territoriales
  • Un système éducatif qui garantit la continuité des temps scolaires, péri et extra-scolaires dans le cadre de projets éducatifs territoriaux (PEDT) inclusifs
  • Un système éducatif qui garantit la continuité des parcours des élèves en situation de handicap jusqu’à la formation professionnelle initiale, l’enseignement supérieur ou le premier emploi

Diagnostic et grands axes de progrès

La scolarisation des élèves en situation de handicap dans les établissements scolaires « a connu une forte augmentation depuis 2006, passant de 100 000 élèves accueillis à plus de 320 000 en 2017 ». C’est un progrès quantitatif formidable « facilité par l’effort consenti pour accompagner ces jeunes ».
Un saut qualitatif de grande ampleur est désormais nécessaire pour améliorer l’accompagnement des élèves en situation de handicap.

1. Le diagnostic

  • Le flux de prescriptions des MDPH (+13% par an), un défi d’organisation non résolu depuis 2005
  • Accompagnant d’élèves en situation de handicap : un métier peu attractif
  • Des équipes académiques sous le flux constant et souvent imprévisible des notifications
  • Une scolarité discontinue pour les élèves qui impacte fortement la vie des parents

2. Les grands axes de progrès

  • Une école qui prend en compte les besoins éducatifs particuliers des élèves en situation de handicap
  • Un secteur médico-social présent dans l’école pour favoriser la continuité du parcours des élèves
  • Un dispositif d’accompagnement organisé en pôle au niveau des établissements scolaires
  • Un accès au périscolaire (ou extra-scolaire) rendu systématiquement possible

Concertation et groupes experts


À partir du 10 septembre 2018, les deux ministres lanceront une concertation auprès du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH), des parents d’enfants en situation de handicap, des organisations syndicales et des accompagnants, pour rénover le dispositif d’accompagnement des élèves en situation de handicap à partir de la rentrée 2019.

  • Une concertation pour améliorer la qualité de la scolarisation des élèves en situation de handicap
  • Une concertation pour mieux reconnaitre les accompagnants et leur ouvrir des perspectives d’avenir
  • Une concertation sur l’expérimentation « pôles inclusifs d’accompagnement localisés »

Expérimentation de pôles inclusifs d’accompagnement localisés (PIAL) dans chaque académie

  • Mise en oeuvre de l’expérimentation