2 avril 2018 : Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme

Le 2 avril 2018 se tient la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, soutenue par le Secrétariat d’Etat en charge des personnes handicapées. Le 6 Juillet dernier, le Président de la République et Sophie Cluzel, secrétaire d’État auprès du Premier ministre chargée des Personnes handicapées ont lancé à l’Elysée la concertation relative à la stratégie nationale pour l’autisme.

Le lundi 2 avril 2018 se tient la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme : l’occasion de rappeler les chiffres clés et les dernières recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS) dans le champ de l’autisme.

Une journée de mobilisation

A l’occasion de la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme du 2 avril 2018, le Secrétariat d’Etat chargé des personnes handicapées a créé un filtre personnalisé Facebook pour photo de profil aux couleurs de l’autisme. Celui-ci est mis à disposition des internautes dans le but d’afficher son soutien et faire changer le regard sur l’autisme. Par ailleurs, des bâtiments publics et administratifs sont éclairés en bleu les nuits des 2 et 3 avril.

Façade du Ministère des Solidarités et de la Santé, rue Ségur. © Ministères Sociaux/DICOM



Une concertation autour de la stratégie nationale de l’autisme lancée le 6 juillet dernier

Le 6 Juillet dernier, le Président de la République et Sophie Cluzel, secrétaire d’État auprès du Premier ministre chargée des Personnes handicapées ont lancé à l’Élysée la concertation autour du champ de l’autisme. Cette concertation aboutira à la stratégie nationale pour l’autisme, présenté dans les prochains jours.

L’autisme en France : les chiffres clés

  • En France, environ 700 000 personnes présentent un trouble du spectre de l’autisme (TSA), dont 100 000 jeunes et enfants de moins de 20 ans
  • Seulement 0,5 % des personnes présentant un trouble du spectre de l’autisme travaillent en milieu ordinaire
  • Seuls 11,6% des adultes autistes disposent d’un logement personnel (source : enquête DREES)
  • 37 % des Français pensent, à tort, que l’autisme est un trouble psychologique (étude Opinion Way, 2012)

Les dernières recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS)

En février 2018, La Haute Autorité de Santé (HAS) a mis à jour ses recommandations à destination des professionnels de santé en leur donnant des outils permettant de mieux les accompagner dans le repérage et le diagnostic de l’autisme.

  • Les recommandations pour le repérage et le diagnostic chez l’enfant et l’adolescent sont à retrouver ici.
  • Les recommandations pour améliorer la qualité des interventions, tant sanitaires que médico-sociales, auprès des adultes avec un trouble du spectre de l’autisme (TSA) sont à retrouver ici.