Jaccede : une plateforme collaborative où chacun peut détailler l’accessibilité des lieux accueillants du public

William Atlan, chargé de communication chez Jaccède, nous raconte comment est né l’outil et en quoi il est utile au quotidien d’une personne à mobilité réduite.

© Jaccede

Quelle est l’histoire de Jaccède ? A qui s’adresse l’application ?

L’association Jaccede a été créée en même temps que la plateforme, en 2006. Damien Birambeau, en fauteuil roulant électrique, a été à l’initiative de ce projet. Lors d’un voyage en Californie, il a découvert à quel point les commerces et les lieux culturels étaient accessibles comparés à la France. En rentrant en France, il a voulu partager ses adresses accessibles et les diffuser au plus grand nombre. L’idée était de partager l’accessibilité des lieux non seulement aux personnes en situation de handicap mais aussi à toutes les personnes à mobilité réduite : les séniors, les femmes enceintes, les jeunes parents avec une poussette etc. C’est pourquoi, avec Jaccede, l’internaute trouve un lieu selon les besoins qui lui sont propres en filtrant sa recherche plutôt que la fiche d’un lieu accessible pour un type de handicap en particulier. Aujourd’hui, nous avons plus de 100 000 lieux référencés dont 12 000 à Paris.

Dans la pratique, comment peut-on contribuer efficacement et partager ses critères d’accessibilité d’un lieu ?

Jaccede, c’est un peu le Tripadvisor de l’accessibilité ! L’utilisateur va partager son expérience d’accessibilité d’un lieu qu’il a visité. Il peut choisir parmi une liste de critères enregistrés sur l’application (plan incliné, accès plain-pied, présence d’une place de stationnement « handicapé », largeur de la porte d’entrée, personnel initié à la langue des signes française, table à langer, plan du lieu en braille etc.) et il peut aussi définir un type de lieu (camping, grand magasin, hôtel, pharmacie, restaurant etc.). Le bâti n’est pas la seule thématique abordée puisque la notion de service est aussi très importante. Ensuite, l’internaute enregistre sa contribution et tous les utilisateurs peuvent y avoir accès et même rajouter des éléments. Pour cela, une partie commentaires et l’ajout de photos sont disponibles est disponible pour s’exprimer plus librement et nuancer des critères qui peuvent être dépendants de l’interprétation de chacun ou même ajouter des critères qui ne sont pas pré-enregistrés dans la plateforme. C’est là tout l’intérêt du collaboratif de mettre à jour constamment l’accessibilité du lieu qui peut évoluer au fil du temps.

Votre application met à disposition de nombreux critères très détaillés qui vont au-delà des informations basiques d’accessibilité issues du cadre réglementaire. Pourquoi ?

Pour nous, c’était important de proposer un maximum de critères dans la plateforme et de laisser une partie libre à l’internaute pour s’exprimer. Pour donner l’exemple d’une contribution précieuse, l’internaute peut commenter : « Oui, effectivement, il y a peut-être des marches chez le boulanger d’à côté mais j’y suis allé en fauteuil et cela ne m’a pas empêché d’avoir mon pain grâce au nouveau bouton d’appel mis en place par le responsable ». Ce genre d’information qui apporte une précision importante est issu des besoins que nous ont remontés nos utilisateurs. Au-delà de la norme, c’est savoir quelles sont les informations dont j’ai vraiment besoin pour faire mon choix et me dire « est-ce que je vais aller dans ce lieu ou pas ? ».

Le mois dernier, vous avez lancé une opération particulière pour inciter les utilisateurs à contribuer. Pouvez-vous nous en dire plus sur le #ChallengeJaccedeParis ?

Oui bien sûr ! Pour que la contribution soit plus ludique, nous avons voulu « gamifier » le processus autour d’une compétition. En fait, jusqu’au 30 Juin, pour chaque contribution d’utilisateur qui s’inscrivait dans le challenge, nous avons attribué des points. Le challenge s’est déroulé dans plusieurs quartiers de Paris et du Grand Paris, par équipe. Chaque point gagné était une information de plus référencée : un nouveau critère d’accessibilité, une photo ou un commentaire. Les meilleurs contributeurs - du classement individuel et du classement par équipe – ont été récompensés par le biais de nos partenaires. Pour jouer, il fallait télécharger une nouvelle application « Jaccede Challenge » qui fonctionne avec l’application d’origine. Ce premier challenge a été un laboratoire qui va nous permettre d’orienter nos futures actions. Nous envisageons de décliner ce concept au niveau national pour permettre à Jaccede d’identifier le maximum de lieux accessibles en France et, plus tard, nous rêvons de le lancer au niveau international. En effet, nous avons été motivés par le succès des premiers challenges organisés avec les entreprises et fondations partenaires de notre association.

Pour finir, quelle est la force de votre outil ?

Tout le monde peut s’approprier la solution et répondre à tous les besoins d’informations. La dimension collaborative permet de sensibiliser le public qui n’est pas forcément concerné par le handicap mais qui, de manière solidaire, va vouloir contribuer à la plateforme. C’est aussi l’opportunité de faire de la sensibilisation auprès des commerçants, des responsables d’établissements, qui, au regard de la loi, doivent se mettre aux normes. Au-delà des besoins et des critères établis par le cadre législatif, c’est une manière d’expliquer en quoi c’est utile d’avoir un accès plain-pied, du braille, des toilettes aménagées etc. Le souhait du fondateur a vraiment été de partager des informations d’accessibilité tout en changeant le regard sur le handicap. La dimension sociale et inclusive est au cœur de notre projet : avec Jaccede, la personne à mobilité réduite sort de chez elle, rencontre les autres citoyens, découvre des lieux et participe collectivement à prendre des mesures pour l’accessibilité.

Jaccede est un outil de collecte d’informations sur les critères d’accessibilité des établissements ouverts au public. Tout le monde peut partager des informations : le citoyen à mobilité réduite ou non, le responsable d’établissement, le parent avec poussette etc. En contribuant via l’application ou le site web, on nourrit une cartographie des lieux qui recense des critères d’accessibilités détaillés. Chaque utilisateur ou « jaccedeur » peut compléter et mettre à jour des informations sur un lieu présent en France et à travers le monde.
Jaccede a reçu de nombreux prix et a été sélectionné comme projet Pionnier du French Impact 2018

Plus d’infos : https://www.jaccede.com et sur les plateformes Android/IOS