Regard international sur l’éducation inclusive

Le 18 octobre 2018, Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées et Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale et de la jeunesse, ont prononcé un discours d’ouverture au colloque international « Ensemble ! Regard international sur l’éducation inclusive » organisé par le Ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse à la cité des sciences de Paris.

© Ministère de l’Education nationale et de la jeunesse

Dernière étape du Tour d’Europe de la société inclusive

Pour construire une société inclusive, priorité du quinquennat, les ministres Sophie Cluzel et Jean-Michel Blanquer avaient débuté un Tour d’Europe en repérant les bonnes pratiques des pays voisins de la France : en Italie, à Londres, en Espagne, au Danemark, en Suède ou encore au Canada. L’organisation de ce colloque, en présence des deux ministres et de 13 délégations européennes et internationales, est le dernier point d’étape de ce Tour d’Europe.

Sous la forme de tables rondes, l’objectif est d’offrir à tous les acteurs de la communauté éducative un espace de dialogue et de réflexion sur les politiques mises en œuvre pour favoriser l’éducation inclusive des élèves en situation de handicap en France comme à l’étranger.

Retrouvez le programme ici.

Handicap : l’importance du virage inclusif

La ministre Sophie Cluzel a souligné le caractère déterminant d’une transformation profonde de la société vers l’inclusion des personnes dans tous les domaines. Elle a notamment rappelé que le Gouvernement agit sur plusieurs leviers : en faisant du handicap une compétence interministérielle, en changeant le regard sur le handicap et en formant les cultures professionnelles, en pensant « adaptation de l’environnement » avant « compensation », en agissant tôt pour favoriser le développement des enfants en situation de handicap et enfin en déplaçant le centre de gravité du médico-social pour le placer en appui des lieux et des parcours de vie ordinaire, notamment des élèves en situation de handicap.

Agir à l’école : un chantier prioritaire du parcours de vie

« Faire en sorte de scolariser tous les enfants à l’école de la République, permettre à tous les élèves d’y entrer par la même porte, est la mère de toutes les batailles. » Sophie Cluzel


© Ministère de l’Education nationale et de la jeunesse


En ouverture du colloque, Jean-Michel Blanquer a rappelé que l’école inclusive est une priorité nationale qui sera partie intégrante de la réforme de la formation des professeurs début 2019. Il a également insisté sur l’importance de l’expérimentation des pôles inclusifs d’accompagnement personnalisés qui sont un levier essentiel pour favoriser l’inclusion des élèves en situation de handicap. Enfin, le ministre a mentionné plusieurs mesures concrètes dont la création de plus de 10 000 postes d’AESH pour la rentrée 2018 et à la rentrée prochaine.

En matière d’éducation inclusive, Sophie Cluzel a, quant à elle, insisté sur le renforcement de la coopération entre les équipes éducatives et les professionnels du secteur médico-social mais aussi avec les parents, pour la réussite des élèves handicapés et leur gain en autonomie. A cet égard, lors de la table-ronde "De l’accompagnement à l’autonomie" de l’après-midi a été évoqué le rôle de l’accompagnant dans le processus inclusif de l’élève, et en particulier leur intégration dans le respect de leur référentiel métier et en interaction avec les autres professionnels.
Enfin, la ministre a également fait référence au « changement de regard » et au besoin impérieux d’éducation des autres enfants et de leur famille à la connaissance, l’acceptation et la reconnaissance de la différence.

Pour conclure, les deux ministres ont annoncé qu’une restitution publique sera organisée pour mettre en avant les pratiques inspirantes des échanges sur ces deux jours, afin d’enrichir leur feuille de route commune.