Signature d’un protocole interministériel de soutien du sport de haut niveau

Florence Parly, ministre des Armées, Roxana Maracineanu, ministre des Sports et Sophie Cluzel, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée des Personnes handicapées se sont rendues, le jeudi 12 septembre au Centre national des sports de la défense (CNSD) de Fontainebleau où elles ont signé un protocole interministériel relatif au sport et au handisport de haut niveau.

Présentation de l’Armée de Champions

Environ cent quinze sportifs de haut niveau dont quinze en situation de handicap composent l’Armée de Champions. À ce titre, le ministère des Armées est le plus grand contributeur français au soutien du sport de haut niveau. Affectés et gérés au Centre National des Sports de la Défense (CNSD), ces sportifs sont une fierté pour l’institution, car ils portent les couleurs des armées et de la gendarmerie nationale, et participent au rayonnement de la France à l’étranger lors de compétitions internationales et des Jeux Olympiques et Paralympiques. Par ailleurs, ils renforcent les sélections nationales militaires et participent aux épreuves militaires nationales et internationales.

Quelques résultats : L’Armée de Champions a remporté 30% des médailles d’or de la délégation française aux Jeux Olympiques d’été de Rio en 2016 et 80% de médailles d’or aux Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang en 2018. Aux Jeux Paralympiques 2018, 100% des médailles d’or sont tombées dans l’escarcelle de la Défense. Ces résultats exceptionnels démontrent l’efficacité de la nouvelle politique sportive. Depuis la mise en place du dispositif du sport de haut niveau en 2003, les sportifs de haut niveau de la Défense ont remporté 77 médailles olympiques et paralympiques, dont 31 titres.

Les enjeux de la signature du protocole

La réforme de la gouvernance du sport français, avec la création de l’Agence nationale du sport, conjuguée à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, marque une nouvelle ère du sport français. Par ce protocole qui complète l’accord-cadre interministériel du 4 mars 2014, le ministère des Armées, le ministère de l’Intérieur (gendarmerie nationale), le ministère des Sports et la secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées s’engagent à développer des actions communes en faveur du sport de haut niveau français, visant à la réussite des JOP 2024 en France.

Au-delà de cette échéance, ce protocole vise à renforcer, dans la durée, les liens entre les ministères des Armées et de l’Intérieur (gendarmerie nationale) et le mouvement sportif dans le cadre de l’héritage post olympique, mais aussi à développer l’innovation dans les secteurs de la recherche, du développement et du handicap en particulier.

À ce titre, et dans le cadre de ce protocole, les armées s’attachent à :

  • renforcer le soutien au profit des sportifs de haut niveau des fédérations olympiques et paralympiques dans les perspectives des JOP 2024 avec un effort sur les disciplines paralympiques et la mixité ;
  • favoriser l’insertion des sportifs au sein des forces armées et du personnel civil de la défense après les JOP en France en 2024 ;
  • améliorer le parcours professionnel des sportifs de haut niveau de la défense ;
  • développer la coopération technique, la collaboration scientifique, la coopération médicale et le soutien spécifique aux fédérations paralympiques ;
  • intégrer le CNSD dans le réseau des établissements sportifs français soutien à la préparation des JOP 2024.