Sophie Cluzel en déplacement en Gironde sur les questions d’accessibilité et d’accompagnement des parcours des personnes handicapées

• Territoires 100 % inclusifs : un partenariat pour promouvoir la citoyenneté et l’accessibilité universelle
• 1er évènement de la Conférence nationale du handicap 2018 - 2019

Vendredi 11 janvier, Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées s’est rendue en Gironde, successivement à Bordeaux et à Gradignan. Un déplacement tourné vers l’accessibilité du territoire et l’accompagnement des parcours des personnes handicapées.

La démarche « Territoires 100 % inclusifs » : un catalyseur pour construire une société plus solidaire

Sophie Cluzel a signé un partenariat « Territoires 100 % inclusifs » avec le Département de la Gironde, la Préfecture, l’Agence régionale de santé (ARS), la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH), l’Académie de Bordeaux, la direction régionale de l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (AGEFIPH) et la délégation territoriale du Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP). Ce partenariat doit permettre de mettre en mouvement l’ensemble du territoire girondin et les partenaires institutionnels pour faciliter les parcours des personnes handicapées avec l’appui renforcé des services en charge de leur accompagnement.

Au cours d’une table ronde, cinq sujets ont été évoqués : la scolarisation, l’habitat inclusif, l’insertion professionnelle et l’emploi accompagné, la culture et la citoyenneté. Dans le cadre de cette démarche, chacun sera amené à préciser les actions permettant d’améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap.

Après le territoire de Belfort et celui de la Manche, la Gironde est le troisième département à s’engager dans cette démarche pilote. Il devrait être rejoint par 21 autres départements, au moins, au cours de l’année 2019, qui ont répondu à l’appel à manifestation d’intérêt initié par le secrétariat d’Etat chargé des personnes handicapées, en vue de conforter la mobilisation territoriale au service de l’autonomie et la pleine participation des personnes handicapées dans l’ensemble des dimensions de la vie sociale.

Les évolutions du fonctionnement des Maisons départementales des personnes handicapées : un des cinq chantiers nationaux de la Conférence nationale du handicap 2018 – 2019 : « Tous concernés, tous mobilisés »*

La ministre a échangé avec les équipes de la MDPH de Gironde qui ont proposé plusieurs axes d’évolution afin de simplifier le parcours des personnes. Par exemple, la conception d’un nouveau formulaire de demande plus accessible et rédigé dans un langage simplifié ou l’évaluation du recours à l’intelligence artificielle pour un traitement plus rapide de certains dossiers.

Une rencontre avec des citoyens et des élus à Gradignan : "La société inclusive ne se décrète pas, elle se construit avec et pour les personnes"

Sophie Cluzel a ensuite rencontré, en présence du maire de Gradignan, des personnes en situation de handicap et a pu échanger avec elles ainsi qu’avec des familles, des élus et des professionnels sur leur quotidien. L’occasion de rappeler la publication des décrets du 24 et du 27 décembre 2018 ouvrant des droits à vie pour les personnes dont le handicap n’est pas susceptible d’évoluer favorablement, conformément aux engagements pris lors du Comité interministériel du handicap du 25 octobre dernier.

Des tables rondes organisées par l’association Trisomie 21 Nouvelle Aquitaine

Enfin, la ministre s’est rendue à deux tables rondes organisées par l’association Trisomie 21 Nouvelle-Aquitaine dont la thématique était : la transformation de l’offre médico-sociale au service et avec la participation des personnes « autrement intelligentes » et de leurs familles. Etre au plus près des préoccupations des citoyens en situation de handicap, c’est également l’objectif des déplacements de la Conférence nationale du handicap.

La ministre a souligné l’importance de cette évolution : « Il s’agit d’offrir une palette de solutions répondant aux attentes exprimées par les personnes, des solutions souples et agiles, ré-ajustables, s’appuyant sur tous les acteurs de la cité. Encore faut-il prendre le temps de faire émerger le projet de vie et de soutenir la personne dans sa réalisation ».

Elle a également mis en valeur les actions du centre ressources de l’association Trisomie 21 Nouvelle Aquitaine, notamment sur la mise en place de l’assistant au projet de vie qui doit occuper une place essentielle dans le cadre de cette transformation.


* Dans le cadre de la Conférence Nationale du Handicap lancée le 3 décembre 2018 et qui se prolongera jusqu’au mois de juin 2019, les ministres viennent à la rencontre des citoyens qui se mobilisent pour construire une société plus solidaire et plus fraternelle. Prochain rendez-vous à Tourcoing le 28 janvier prochain.