Engagement 4 : favoriser l’inclusion des adultes

Le manque d’insertion, de visibilité et d’accompagnement des adultes autistes dans la société demande des mesures concrètes et adaptées, qui encouragent leur inclusion.

Les travaux pour mettre fin aux hospitalisations inadéquates des adultes autistes et renforcer la pertinence des prises en charge sanitaires s’engagent

Un plan national de repérage et de diagnostic des adultes en établissements de santé et en établissements médico-sociaux et sociaux démarre en avril 2019.
- Une méthodologie a été élaborée par le Groupement national des centres de ressources autisme.
- 4 régions pilotes expérimenteront cette méthode d’ici la fin de l’année 2019.

Des offres de logement diversifiés pour faciliter l’accès au logement

- Le forfait d’habitat inclusif a été créé par la loi ELAN du 23 novembre 2018 pour soutenir le développement de nouvelles formes d’habitat partagé de personnes handicapées ou âgées ou toute autre personne partageant le même projet de vie social
- Un financement de 15 Millions d’euros est mis en place en 2019 par la CNSA
- Dans le parc de logement social, ces projets sont facilités par l’élargissement de la possibilité de recourir à des colocations
- Dans le cadre du programme « 10 000 logements accompagnés » plusieurs projets concernant les personnes autistes ont été déposés. Les résultats seront connus en avril.

La loi Elan a été publiée le 23 novembre 2018 :
- l’article 128 généralise la possibilité de colocations dans le parc social notamment pour les personnes autistes,
- l’article 129 définit l’habitat inclusif et crée le forfait inclusif,
- l’article 109 prévoit que les bailleurs sociaux et bailleurs privés peuvent flécher une partie des attributions de logements sociaux en faveur des personnes handicapées, dont les personnes autistes, dans les programmes financés en PLS, construits et aménagés spécifiquement pour cet usage au titre de l’article 20 de la loi ASV.

A venir en 2019 :
- Les préfets et les acteurs de terrain seront sensibilisés au nouveau cadre juridique.
- Un guide de préconisations pour le bâti des logements destinés aux personnes autistes (sécurité, acoustique, sensibilité à la lumière, repérage dans le temps et dans l’espace) est en cours de rédaction.

Le soutien à l’insertion dans l’emploi des personnes

Le soutien à l’insertion dans l’emploi des personnes autistes est enrichi depuis 2018 avec le dispositif d’emploi accompagné ; 80% des personnes accompagnées connaissent un trouble du psychisme, de la déficience intellectuelle, ou du spectre autistique. 43% des personnes accompagnées fin 2018 avaient accédé à un emploi.
- Les crédits affectés à l’Emploi accompagné sont portés à 12 millions d’euros pour 2019 ; les financements Etat seront doublés d’ici 2020.

Les travaux visant le soutien au pouvoir d’agir des personnes autistes ont démarré

Il s’agit de favoriser la pair-aidance (soutien par les pairs) en créant au moins un groupe d’entraide mutuelle Autisme dans chaque département, permettant des temps d’échanges, d’activités et de rencontres entre les personnes.
- Des GEM se déploient déjà sur le territoire (Lille, Mulhouse, Bordeaux, Occitanie).
- Un groupe de travail se mobilise.

Des actions sont également menées par les ministères de la culture et des sports de façon à former les intervenants et à rendre les loisirs accessibles.

Pour en savoir plus :
→ Le monde du travail
→ Les Groupes d’Entraide Mutuelle (GEM)