La délégation interministérielle

Claire Compagnon a été nommée Déléguée Interministérielle par décret du 26 avril 2018, pour piloter la mise en oeuvre de la stratégie nationale pour l’autisme au sein des troubles du neurodéveloppement. Elle est placée sous l’autorité de la secrétaire d’Etat auprès du premier ministre chargée des personnes handicapées et agit en liaison étroite avec la secrétaire générale du comité interministériel du handicap.


La déléguée interministérielle a pour mission de :
- Assurer le suivi de la mise en œuvre, au niveau interministériel, de la stratégie nationale et de sa prise en compte dans les politiques ministérielles associées ;
- Garantir le recours régulier à l’expertise et l’expérience des usagers, des professionnels et des scientifiques ;
- Coordonner le déploiement territorial de la stratégie ;
- Coordonner, en mobilisant les parties prenantes à la stratégie nationale, la communication répondant aux besoins de sensibilisation, d’information et de formation ;Proposer les évolutions nécessaires pour la mise en œuvre opérationnelle de la stratégie nationale.
- Assurer en co-construction, avec chacun des ministères et ses instances, des référentiels d’action et cahiers des charges prévus par la stratégie nationale
- Organiser un pilotage interministériel
- Garantir le périmètre de chaque projet mené, le bon avancement des réalisations, la vérification du respect des délais et des jalons préfixés et celle de la qualité des livrables attendus.

Elle s’appuie pour cela sur une équipe composée de 5 personnes : un(e) conseillère spéciale, un(e) secrétaire général(e), un(e) chef(fe) de projet, une chargé(e) de communication, un(e) assistant(e) de direction.

Par ailleurs, un conseil national des troubles du spectre autistique et des troubles du neuro-développement a été instauré par un arrêté fixant sa composition, à savoir : douze représentants des associations de familles et d’usagers ; six représentants de l’Etat et des collectivités territoriales ;
neuf professionnels et scientifiques ; huit personnalités qualifiées.

Ce conseil national des troubles du spectre autistique et des TND a notamment pour objectif la reconnaissance de l’expertise d’usage des personnes et des familles et leur pleine association au suivi de la stratégie, comme elles l’ont été pendant la période de concertation préparatoire.
Pour mettre en oeuvre la stratégie nationale pour l’autisme au sein des troubles du neurodéveloppement, la délégation interministérielle dispose d’une enveloppe de 344 millions d’euros sur la durée du quinquennat.

344 millions d’euros pour améliorer les parcours de vie des personnes autistes

Claire Compagnon, déléguée interministérielle à la stratégie nationale pour l’autisme au sein des troubles du neurodéveloppement, est inspectrice générale des affaires sociales. Elle e a présidé la concertation nationale pour la préparation de la nouvelle stratégie nationale autisme.
Antérieurement directrice générale adjointe de l’association AIDES puis directrice du développement à la Ligue nationale contre le cancer, c’est une spécialiste de la démocratie en santé.

Cette politique publique de l’autisme et des troubles neurodéveloppementaux doit prendre en compte à la fois les enjeux de savoir, d’équité et de débat démocratique, dans une perspective de transformation sociale.

Claire Compagnon, déléguée interministérielle à la stratégie nationale pour l’autisme