Formation et emploi

Comme à tout citoyen, la loi garantit aux personnes autistes l’accès à l’emploi. L’insertion professionnelle, notamment en milieu ordinaire, nécessite un accompagnement spécifique.

État des lieux actuel

Un accès à l’emploi et à la formation professionnelle insuffisant

● Un accès difficile à l’enseignement supérieur pour les personnes en situation de handicap, et plus encore pour les jeunes autistes parmi eux : en 2017, seulement 461 étudiants avec TSA étaient recensés en université (445) et en écoles (16) soit 1,9 % des étudiants handicapés
● Un accompagnement inadapté, favorisant les ruptures de parcours des personnes autistes durant leur scolarisation et/ou leur formation professionnelle
● Seulement 0,5 % des personnes diagnostiquées autistes travaillent en milieu ordinaire

Evolutions prévues à l’horizon 2022

Insérer les personnes en milieu professionnel

● Doubler les crédits de l’emploi accompagné pour conforter l’insertion des personnes en milieu professionnel
● Renforcer le développement des dispositifs d’« ESAT hors les murs » pour soutenir la mise en situation professionnelle en milieu ordinaire et l’accès à l’emploi des personnes

Le soutien à un accompagnement de qualité et à l’inclusion des adultes autistes est l’engagement qui fait l’objet de la part la plus importante du budget total de la stratégie nationale : 115 millions d’euros sur les 397 millions d’euros prévus sur la période 2018-2022. Au sein de cet engagement, le développement d’une offre de Dispositifs d’Emploi Accompagné (DEAc) à destination des adultes autistes est prévu à hauteur de 10 millions d’euros.

En savoir plus sur l’engagement en faveur de l’insertion des adultes

Quel(s) dispositif(s) d’accès à l’emploi et à la formation pour les personnes autistes ?

Formations professionnelles
En Maison Départementale des personnes Handicapées (MDPH), les personnes autistes souhaitant suivre une formation professionnelle trouvent :
● un accompagnement de pré-orientation pour affiner leur projet professionnel ;
● une formation professionnelle sur notification et orientation de la MDPH auprès d’organismes de formation conventionnés.

Accompagnement au travail en milieu ordinaire
Pour travailler en milieu ordinaire, une aide peut être nécessaire pour les personnes autistes. Celle-ci peut prendre plusieurs formes :
● une demande de Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH), déposée en MDPH ;
● un accompagnement personnalisé pour identifier les aides possibles et atteindre son objectif professionnel, proposé par Cap Emploi (via Pôle Emploi), une fois la RQTH obtenue ;
● une préparation à l’entretien en vue d’une embauche, via un Service d’Accompagnement à la Vie Sociale (SAVS) ou une association ;
● des aménagements pour passer un concours professionnel ;
● enfin, l’intervention d’un accompagnateur sur le lieu de travail pour identifier les aménagements nécessaires du poste pour la personne autiste, ou un coaching professionnel adapté.

Le Dispositif d’Emploi Accompagné (DEAc)
L’emploi accompagné est un dispositif d’appui destiné aux personnes en situation de handicap et aux entreprises qui les emploient, pour réussir leur insertion durable en entreprise. Ce dispositif comprend :
● en amont de l’accès à l’emploi, l’évaluation de la situation du travailleur, de son projet professionnel, de ses capacités et de ses besoins, ainsi qu’une aide à la réalisation de son projet professionnel et une assistance dans la recherche d’emploi ;
● la mise en place d’un « référent emploi accompagné », auquel l’employé autiste comme l’employeur peuvent faire appel pour prévenir ou remédier aux difficultés rencontrées dans l’exercice des missions confiées à la personne autiste, ou pour adapter le poste et l’environnement de travail à son handicap, en lien avec la médecine du travail ;
● un accompagnement longue durée dans l’emploi, avec pour objectif de sécuriser le parcours professionnel de la personne autiste, en facilitant notamment son accès à la formation et aux bilans de compétence.

Accès au travail en entreprise adaptée
Pour travailler en entreprise adaptée, une RQTH est nécessaire (à solliciter auprès de la MDPH).
Au-delà de l’emploi, un accompagnement concernant l’ensemble de la vie sociale de l’adulte autiste peut être élaboré, selon ses souhaits et besoins, avec un Service d’Accompagnement à la Vie Sociale (SAVS) ou un Service d’Accompagnement Médico-Social pour Adultes en Situation de Handicap (SAMSAH).

Allocations en cas d’absence d’emploi
Les demandes d’Allocations Adulte Handicapé (AAH) sont à déposer auprès de la MDPH.
Retrouvez toutes les informations dans la rubrique dédiée.

Vous êtes directement concerné par l’autisme

Vos droits et démarches
Trouver la MDPH la plus proche
Prendre RDV chez Cap Emploi
Solliciter une RQTH
Demander l’accompagnement d’un SAMETH
Déposer une demande d’AAH

Vous êtes confronté à l’autisme dans votre travail

Accompagner l’élaboration du projet professionnel et l’accès à l’emploi des personnes autistes
→ SAMETH, SAVS, SAMSAH…

Vous êtes travailleur social ou médico-social ?

Formez-vous aux spécificités de l’accompagnement des personnes autistes

Autisme : quel impact dans le cadre professionnel ?

Parce que l’autisme se manifeste – entre autres - par des troubles de la communication ou une forte résistance au changement, l’insertion en milieu professionnel des personnes touchées par l’autisme justifie un accompagnement par un professionnel formé.
→ En savoir plus sur l’autisme et les TND
→ Accueillir une personne autiste en entreprise
→ Entreprises adaptées : formations spécifiques sur l’accueil des personnes autistes