Conférence nationale du handicap : restitution de la mobilisation nationale

Une restitution des travaux de la 5e Conférence nationale du handicap (CNH) a eu lieu le 10 juillet 2019.
Intitulée « Tous concernés, tous mobilisés », cette conférence marque la volonté d’une mobilisation citoyenne inédite, avec et pour les personnes en situation de handicap.

La mobilisation autour de la Conférence Nationale du Handicap 2018-2019 a été d’ampleur nationale, avec pas moins de 460 actions citoyennes labellisées à ce jour. Des rencontres entre citoyens et ministres ont été organisées sur l’ensemble du territoire, ainsi qu’une concertation sur 5 grands chantiers nationaux.

Les trois premiers chantiers ont été confiés à des groupes de travail nationaux qui associent les administrations centrales, la Caisse nationale de solidarité de l’autonomie (CNSA), les Agences régionales de santé (ARS), les Conseils départementaux et les membres des commissions spécialisées du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH).

Le quatrième chantier a été piloté par Daniel Lenoir, Inspecteur général des affaires sociales sur les besoins de compensation du handicap pour les enfants ; le cinquième par un duo composé d’un parlementaire, Thierry Michels, et de Carine Radian, membre du CNCPH et cadre à Engie.

Les cinq rapports qui seront progressivement mis en ligne formulent des propositions qui sont aujourd’hui à l’étude par le Secrétariat d’Etat auprès du Premier Ministre chargé des personnes handicapées.

Chantier 1. Améliorer et simplifier la compensation du handicap pour les enfants

En vue de cette simplification, une nouvelle allocation de présence parentale a été proposée, ainsi qu’une ouverture des éléments de la PCH (prestation de compensation du handicap) aux enfants et une prise en charge de tous les frais relevant du soin par l’assurance maladie.

En parallèle, des mesures rapides d’exécution ont été suggérées, telles l’inscription des enfants en affection longue durée pour faciliter l’accès aux soins, la proposition d’une allocation journalière de présence parentale aux parents, ou encore l’identification d’un référent handicap dans les maisons France Service.

pdf Téléchargez le rapport "Améliorer et simplifier la compensation du handicap (...) Téléchargement (2.1 Mo)

Chantier 2. Rénover la prestation de compensation du handicap pour les personnes handicapées adultes

Cette réforme doit, améliorer l’accès à cette prestation, renforcer sa juste attribution tout en tenant compte au mieux des besoins des personnes.

Chantier 3. Faire évoluer les Maisons départementales du handicap

Pour ce faire, il faut « simplifier ce qui est simple », moyennant une procédure accélérée de renouvellement des droits et leur ouverture « automatique » des droits. Il convient par ailleurs de « dégager du temps pour vous accompagner », des professionnels doivent trouver les solutions avec vous et vous accompagner au mieux.

Chantier 4. Prévenir les départs non souhaités en Belgique

Après avoir défini le nombre d’établissements wallons et de places pouvant accueillir des adultes français, il est envisagé de reverser aux 3 ARS principalement concernées par les départs en Belgique les crédits correspondant aux « départs évités » sur trois ans, ce pour développer des réponses de proximité en France.

Chantier 5. Assurer la participation des personnes en situation de handicap à la construction des politiques publiques

Un Haut Conseil aux Citoyens Handicapés doit voir le jour, partageant une ambition et vision commune et qui l’irrigue auprès des autres acteurs, avec des critères de désignation transparents au sein de différents collèges. La représentation des personnes handicapées doit être plus ouverte, et inclure leur expertise concrète (à partir de leur expérience, de leur vécu.

pdf Téléchargez le rapport "Vers la pleine citoyenneté des personnes (...) Téléchargement (7.2 Mo)

Cette restitution est importante par son contenu et par sa méthode, comme en atteste le travail des rapporteurs et des 800 personnes mobilisées, pour faire du handicap, selon le mot de Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, « le fil rouge de sa politique ». Plus que jamais, le handicap compte parmi les priorités du quinquennat, telles que les a définies le président de la République.