GHU Paris Psychiatrie Neurosciences

Lieu des activités : Paris
Année de lancement : 2014
Nom de l’organisme (s) porteur (s) du projet : GHU Paris Psychiatrie Neurosciences
Etat d’avancement : en activité et en duplication

Descriptif de événement / action / pratique remarquable labellisée

En signant la première convention de partenariat entre un Groupement hospitalier de territoire (GHT) et le FIPHFP ; le GHT Paris Psychiatrie & Neurosciences a souhaité engager un politique coordonnée et volontariste en faveur de l’insertion des personnes handicapées.
Cette volonté se matérialise par le partenariat entre le GHT et le CRIP 34. Le CRIP de l’Hérault est le seul CRP à former au métier d’IDE.
Le GHT propose aux étudiants en soins infirmiers en situation de handicap du CRIP 34 d’effectuer leur stage dans une des structures du GHT en leur assurant des terrains de stage variés et reconnus, en les logeant et en leur permettant d’acquérir les compétences nécessaires à leur métier d’infirmier.
Le GHU sensibilise ses équipes sur le fait d’être personnel soignant et en situation de handicap par les exemples réussis et renouvelés chaque année de l’intégration de ces stagiaires en situation de handicap dans les équipes de soin. .

L’impact citoyen de l’action

En termes de résultats, laissons la parole à deux anciens étudiants du CRIP 34 qui sont venus réaliser leurs stages (Il s’agit d’étudiants en soins infirmiers en situation de handicap)
D’abord Jean-Louis A, 45 ans
« J’ai choisi de faire mon stage au CHSA, pour plusieurs raisons je suis issu de la psychiatrie j’y ai été aide-soignant pendant de nombreuses années, Ste Anne est un hôpital qui est une référence nationale en psychiatrie et j’ai voulu voir en quoi cette pratique était différente. Ste Anne fait également de la recherche en psychiatrie ce qui dans mon futur parcours professionnel m’intéresse.
Le fait qu’il y ait un service qui s’occupe du handicap au travail, prouve que l’hôpital a travaillé en amont pour sensibiliser son personnel, et on a moins d’appréhension d’aller en stage à un endroit ou le handicap n’est pas vu de façon négative.
J’ai reçu un très bon accueil en stage, environnement de travail très stimulant et enrichissant, équipe et cadres d’unité très engagés dans l’apprentissage et le tutorat des étudiants Je garde un excellent souvenir de mon stage au secteur 3 (service de psychiatrie adulte). »

Puis, Julie, 37 ans, ancienne étudiante du CRIP 34. Son parcours est emblématique : après avoir effectué son stage pré-professionnalisant au CHSA (dernier stage de la formation), elle a postulé la Direction des soins du CHSA. Elle a été mise en stage et titularisée.
« Depuis mon premier stage en psychiatrie, en début de 2nd année, je savais que je souhaitais m’orienter vers ce domaine. Le Centre Hospitalier Sainte-Anne étant la référence nationale dans ce domaine c’est donc naturellement que je me suis renseignée sur ses missions et son activité. Lorsque j’ai découvert, qu’en plus de prises en charges reconnues, le Centre était connu pour sa recherche infirmière mon choix de proposer ma candidature en tant que stagiaire puis en tant qu’IDE était fait.

Le stage a-t-il favorisé le fait de postuler au CHSA ?

« C’est lors de ma dernière semaine de stage, lors d’un des 2 passages que mon enseignant référent a fait dans la structure, qu’il m’a relayé la possibilité d’embauche dont lui avaient parlé les responsables de l’établissement. J’ai alors pris le temps de réfléchir.
Cette opportunité étant intéressante mais m’obligeait à déménager. Quand mon choix d’accepter fut fait, j’ai contacté la cadre du service qui a soutenu ma démarche et m’a orientée vers les cadres supérieurs puis vers la Direction des Soins et la DRH.
Pour moi le stage fut clairement un tremplin vers cette embauche, puisqu’il m’a permis de faire mes preuves mais également de découvrir le travail de la structure et d’être sûre que celui-ci correspondait à mes attentes avant de m’y engager. »

Les chiffres clefs

6000 agents
Une convention avec le CRIP 34 d’accueillir en stage au moins deux infirmiers en situation de handicap par an en mettant à leur disposition un logement.

Présentation des porteurs de projet

La pérennité du partenariat entre le GHU et le CRIP de l’Hérault est assurée car il s’agit d’un partenariat gagnant-gagnant : le GHU participe à l’insertion des étudiants infirmiers en situation de handicap en leur faisant acquérir les compétences nécessaires et reconnues dans leur métier, et sensibilise par l’exemple réussie de futurs professionnels soignants en situation de handicap.

Contact / site web

m.boxberger@ghu-paris.fr
http://www.ghu-paris.fr/fr/
https://crip-34.fr/site/pages/index.php#