Les propositions du CIH - 25 octobre 2018

Jeudi 25 octobre 2018, le Premier ministre Edouard Philippe a réunit l’ensemble du gouvernement pour un second Comité Interministériel du Handicap (CIH). L’objectif de ce conseil des ministres annuel dédié au handicap est de prendre en compte les spécificités du handicap dans la construction de l’ensemble des politiques publiques.

Une feuille de route renforcée

La première feuille de route du gouvernement, mise en place le 20 septembre 2017, est aujourd’hui renforcée par trois piliers :

  • la participation effective des personnes en situation de handicap à la co-construction des politiques publiques : tous mobilisés, tous concernés.
  • la simplification de l’accès au droit comme chantier prioritaire afin de gagner en qualité de service
  • la conception universelle pour penser à l’élaboration des politiques publiques en amont et non a posteriori

Tous mobilisés, tous concernés pour changer le quotidien des personnes


L’engagement inclusif est l’affaire de tous et nécessite une transformation profonde.
La vie de Camille, c’est lorsque le handicap n’est plus un obstacle. Permettre à chaque personne, quels que soient son handicap, sa singularité et ses choix de vivre pleinement dans la société, c’est le cap qui est poursuivi par l’ensemble du Gouvernement.

Retrouvez l’ensemble des mesures dans le dossier de presse.

Les 5 grandes priorités fixées par lors de ce CIH 2018 pour simplifier la vie des personnes sont :

  • La simplification : le gouvernement s’engage à faciliter la vie des personnes en situation de handicap en leur permettant notamment de bénéficier de droits à vie en déclarant une seule fois leur handicap. C’est une simplification pour les personnes et pour leurs aidants, dans leur quotidien, mais aussi pour les Maisons départementales des personnes handicapées qui pourront ainsi libérer leur temps pour davantage de conseil et d’accompagnement des personnes, un soutien de proximité pour faciliter les parcours. Cette simplification, c’est également un nouveau contrat de confiance entre les citoyens, les MDPH, les administrations.
  • La scolarisation : fort de la conviction que la société inclusive se joue dès le plus jeune âge, sur les bancs de l’école, le gouvernement a fait de la scolarisation de tous, sa priorité de 2017. Les chantiers ouverts dans le cadre de la feuille de route présentée le 3 décembre 2017 vont s’amplifier. Une concertation nationale s’engage afin d’effectuer le saut qualitatif nécessaire pour consolider l’École inclusive.
  • L’emploi : la rénovation de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés conduite au premier semestre 2018 a abouti à une simplification dans le cadre de la loi du 5 septembre 2018 relative à la liberté de choisir son avenir professionnel. Un second temps de concertation avec les partenaires sociaux et les représentants des personnes est d’ores et déjà engagé. Il doit permettre de rénover l’offre des services destinée à garantir et sécuriser les parcours vers et dans l’emploi des travailleurs handicapés et d’appuyer les employeurs dans cette politique.
  • La participation et l’autonomie des personnes par les nouvelles technologies : le gouvernement porte l’ambition très forte de conforter en France et en Europe l’écosystème des nouvelles technologies et de l’intelligence artificielle. Elles doivent bien sûr être mises au service du bien commun afin de redonner de l’autonomie et de la participation sociale aux personnes, comme les participants au CIH en ont fait l’expérience au travers de l’utilisation de commande oculaire qui permet de communiquer avec les yeux à défaut d’usage de la parole. Mettre en lien les start-up, les développeurs et les personnes en situation de handicap pour tester les outils et en développer de nouveaux sera un nouvel enjeu interministériel.

Lancement de la conférence nationale du handicap (CNH)

La grande Conférence Nationale du Handicap se déroulera de novembre 2018 à mai 2019. Elle permettra de valoriser les initiatives citoyennes autour du handicap sur l’ensemble du territoire. En parallèle, des ministres se déplaceront à la rencontre de pratiques exemplaires, et pour débattre avec les citoyens dans toute la France. Tous les acteurs se mobilisent pour changer le quotidien des personnes.

A cet égard, un comité de pilotage sera mis en place afin de labelliser les pratiques et événements remarquables qui lui seront transmis. Aussi, 5 grands chantiers de travail seront ouverts et conduits par des groupes nationaux pour améliorer le quotidien des personnes et fluidifier les parcours :

  • Mettre en oeuvre une meilleure compensation du handicap par une prestation de compensation du handicap rénovée afin de mieux prendre en compte les besoins des personnes.
  • Mieux prendre en charge les besoins de compensation des enfants en revisitant les dispositifs actuels.
  • Trouver des alternatives au départ non souhaité de nos concitoyens en Belgique.
  • Interroger le statut et la gouvernance des Maisons départementales des personnes handicapés pour un pilotage plus efficient de la réponse aux personnes.
  • Assurer une pleine représentation des personnes en situation de handicap dans la construction des politiques publiques.

Les quatre premiers chantiers seront confiés à des groupes de travail nationaux qui associeront tous les acteurs concernés. Le cinquième sera confié à un parlementaire et une personne en situation de handicap.

Cette grande conférence nationale du du handicap sera clôturée par le Président de la République en juin 2019.