Devenir parents, quand on est en situation de handicap

Quelles politiques publiques ?

Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées, a ouvert, hier, le colloque intitulé « Soutien à la parentalité des personnes en situation de handicap », organisé par le Comité Parentalité des personnes en situation de handicap qui rassemble plusieurs associations représentatives des personnes en situation de handicap.

Elle a rappelé les nombreuses mesures mises en œuvre par le Gouvernement pour faciliter l’exercice, notamment pour les personnes handicapées, de leur droit fondamental. Parentalité et handicap constitue un axe transversal de la stratégie nationale de soutien à la parentalité 2018 - 2020, « Dessine-moi un parent », adoptée en juillet 2018, après avis du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH).

La feuille de route pour la protection de l’enfance devra également permettre aux parents en situation de handicap, lorsqu’ils le souhaitent, de mobiliser l’ensemble des dispositifs d’accompagnement éducatif. Le soutien à la parentalité doit être mieux intégré dans les réponses adaptées aux besoins des personnes en situation de handicap, en particulier dans le cadre de la Prestation de compensation du handicap (PCH). S’occuper de son enfant fait partie, en effet, des actes essentiels de la vie quotidienne. L’octroi de la prestation de compensation du handicap (PCH) fait l’objet d’un groupe de travail dans le cadre de la Conférence nationale du handicap (CNH). Il devra préciser les contours d’un soutien renforcé aux parents.

Au cours de son intervention, Sophie Cluzel a déclaré :

« Le sujet de la parentalité des personnes en situation de handicap est emblématique de la politique du handicap que nous voulons porter, pour restaurer l’accès à la pleine citoyenneté des personnes handicapées et construire ainsi une société inclusive. »

Contact presse : seph.communication@p.gouv.fr
Tél. 01 40 56 88 02