Les ministres mobilisés pour préparer la rentrée des enfants en situation de handicap

En 2018, 340 000 élèves en situation de handicap étaient scolarisés en milieu ordinaire et 166 000 disposaient d’un accompagnement humain, soit 6 fois plus qu’en 2006. Ils seront 23 500 nouveaux élèves à la rentrée 2019 et bénéficieront de l’appui de 4 500 nouveaux accompagnants (ETP). 70 000 enfants seront également scolarisés en unité d’enseignement médico-sociale ou sanitaire.

Pour cette rentrée sous l’égide du nouveau grand service public de l’école inclusive, le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse et le secrétariat d’État chargé des Personnes handicapées déploient aujourd’hui de nouveaux moyens et dispositifs destinés aux élèves, à leurs parents, aux accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH) et aux enseignants.

Ce jeudi 29 août, Jean-Michel Blanquer et Sophie Cluzel étaient auprès des professionnels et des familles pour accompagner ces changements.

Ils ont tout d’abord rencontré les associations dans un esprit de coopération pour la réussite de la rentrée 2019. Les ministres l’ont rappelé : l’effort en matière de scolarisation de tous les enfants en situation de handicap est sans précédent, avec notamment des cellules d’écoute à l’œuvre dans chaque département pour répondre aux familles. Objectif de cette réunion de travail : coordonner les dispositifs associatifs existants avec la mobilisation territoriale nouvellement mise en place en cette rentrée par le Gouvernement afin d’apporter des réponses aux parents. À court terme, priorité est donnée à trois leviers d’action :

  • relai par tous des numéros des cellules d’écoute pour les situations individuelles ;
  • vigilance collective et remontées d’alerte sur les situations territoriales problématiques ;
  • mise en partage des bonnes pratiques.

Le Comité national de suivi se réunira à l’automne pour établir un premier bilan, mesurer les progrès obtenus et identifier les points d’amélioration pour consolider la trajectoire du grand service public de l’école inclusive 2019-2022. La dynamique est là, il s’agira notamment de travailler sur l’organisation d’une coopération territoriale encore plus intégrée entre tous les acteurs.

Les ministres se sont aussi rendus ce jeudi dans le Val-d’Oise, à quelques jours de la rentrée, afin d’être auprès des familles et des professionnels. Ce déplacement a notamment permis de faire le point sur :

  • La mise en œuvre des cellules d’écoute pour les familles dans chaque département. Lors de cette rentrée scolaire, les parents vont ainsi être accompagnés dans la scolarisation de leur enfant en situation de handicap grâce à la mise en œuvre de cellules d’écoute, de réponse et de conseil au sein de chaque direction des services départementaux de l’Éducation nationale (DSDEN), et par une simplification de leur démarche administrative. Ces cellules ont pour mission, d’une part, d’écouter les familles et de les informer sur les dispositifs existants et le fonctionnement du service public de l’école inclusive, et d’autre part, de leur répondre sur le dossier de leur enfant, en les informant dans les 24h de la situation de leur dossier et de son suivi concret, en apportant une réponse sur le fond dans les meilleurs délais. Pour rappel, les coordonnées des cellules départementales sont accessibles sur :
    https://www.education.gouv.fr/aide-handicap-ecole-mieux-accueillir-les-parents-et-l-eleve-et-simplifier-les-demarches.html.
  • Elles travaillent en étroite collaboration avec les maisons départementales des personnes handicapées, dont la maîtrise des délais pour le traitement des demandes des familles est essentielle, ainsi que l’écoute des parents à travers, par exemple, l’installation d’un comité des usagers, comme dans le Val-d’Oise.
  • L’organisation nouvelle des services académiques, avec notamment la mise en œuvre des pôles inclusifs d’accompagnement localisés – les PIAL (56 à la rentrée dans le Val-d’Oise et plus de 3 000 sur le territoire national). Ces pôles permettent une meilleure coordination des accompagnants par l’Éducation nationale et une plus grande souplesse dans la gestion de leur emploi du temps. Le déplacement a aussi mis en avant, dans un contexte d’intégration des accompagnants à la communauté éducative, les nouvelles initiatives importantes mises en place en termes de formation, et notamment les formations croisées entre les professionnels.
  • Afin de soutenir les enseignants dans leur pratique, la plateforme numérique Cap École Inclusive a été créée pour la rentrée 2019. Elle permet aux professeurs et aux personnels d’accompagnement d’accéder à des ressources pédagogiques et audiovisuelles, adaptées à tous les niveaux de la scolarité. Un enseignant ressource peut aussi être mobilisé pour accompagner un professeur qui le souhaiterait. Le site étant en accès restreint, les journalistes souhaitant découvrir Cap École Inclusive peuvent contacter spresse@education.gouv.fr.
  • L’importance de la place à donner aux parents d’enfants en situation de handicap, qui connaissent les besoins de leurs enfants et doivent être totalement reconnus dans le projet de ces derniers. A ce titre, les mesures prises pour l’école inclusive prévoient des réunions pendant la période de rentrée entre les parents et les accompagnants, d’ores et déjà organisées dans certains territoires.
  • La nécessaire collaboration, au sein de l’école, entre les professionnels de l’Éducation nationale et les professionnels médicaux-sociaux comme libéraux, pour réussir cette école inclusive. A ce titre, des équipes mobiles d’appui médico-sociales seront mises en œuvre à la rentrée. Elles pourront par exemple être amenées à sensibiliser les professionnels de l’Éducation nationale, à proposer des aménagements dans la classe en fonction des handicaps ou encore à intervenir directement dans le cas de situations de crise. Ces expérimentations seront généralisées en 2020.

C’est désormais l’ensemble de l’accueil et de l’accompagnement des élèves en situation de handicap qui est transformé en profondeur avec le déploiement de ce grand service public de l’école inclusive 2019-2022. C’est avec l’« esprit d’équipe » à tous les niveaux que cette ambition trouvera tous ses effets, au bénéfice des familles et de tous les enfants, où qu’ils soient scolarisés, à l’école ou en établissement.

CONTACTS Presse

Ministère de l’Éducation nationale
et de la Jeunesse
T 01 55 55 30 10
spresse@education.gouv.fr

Secrétariat d’État aux Personnes handicapées
T 01 40 56 88 02
seph.communication@pm.gouv.fr