Un budget 2019 au service de la société inclusive !

Les projets de loi de finances de l’Etat et de financement de la sécurité sociale pour l’année 2019 réaffirment le cap du gouvernement : le handicap est une priorité du quinquennat.

Cet engagement se concrétise pleinement par des investissements massifs dans l’accompagnement et les solidarités, afin de construire une société plus inclusive et conforter la pleine citoyenneté des personnes.

Afin de lutter contre la pauvreté des personnes en situation de handicap, l’allocation adulte handicapée est revalorisée :

  • Une première revalorisation de l’AAH interviendra dès le 1er novembre 2018 pour porter le montant de l’allocation à 860 € par mois (+41 €/mois).
  • Au 1er novembre 2019, l’AAH sera de nouveau revalorisée de 40 €, pour porter son montant à 900 €. Tandis que les bénéficiaires de l’AAH sont majoritairement isolés et sans enfant, cet investissement représente l’équivalent d’un treizième mois pour des allocataires, soit plus de 1,1 million de personnes.

Le gouvernement souhaite résolument favoriser l’accompagnement des enfants en situation de handicap dans toutes les structures d’accueil pour leur permettre de grandir aux côtés de tous les enfants, dans les mêmes établissements :

  • Un « bonus handicap » est mis en place afin de tenir compte des surcoûts liés à l’accueil d’enfants handicapés, dans le cadre de la nouvelle Convention d’Objectifs et de Gestion (COG) Etat-CNAF.
  • Le complément mode de garde (CMG) sera majoré de 30% pour les familles comptant un enfant bénéficiaire de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH), afin de les soutenir dans leurs recours aux modes d’accueil individuels.

Par ailleurs, le budget 2019 poursuit l’engagement du gouvernement envers la scolarisation en milieu ordinaire en construisant l’école inclusive. 12 400 accompagnants supplémentaires seront financés, pour faciliter la scolarisation des enfants handicapés qui nécessitent un accompagnement spécifique.

Le budget 2019 soutient également la stratégie nationale pour l’autisme au sein des troubles du neuro-développement 2018-2022. Elle a notamment pour objectifs de favoriser le repérage précoce chez l’enfant en bas âge et l’accompagnement des personnes autistes tout au long de leur parcours de vie, à la crèche, à l’école, à l’université, en entreprise :

  • 80% des crédits de la stratégie relèvent des champs sanitaire et médico-social.
  • Le forfait intervention précoce entrera en vigueur le 1er janvier 2019 ; il permettra de financer les interventions (bilans et séances) des psychologues, psychomotriciens et ergothérapeutes intervenant dans le cadre d’un parcours de soins dont la qualité sera garantie par des plateformes d’orientation et de coordination
  • Tous financements confondus, 60M€ supplémentaires sont consacrés en 2019 aux besoins des enfants et des adultes autistes.

L’accès aux soins des personnes handicapées est amélioré grâce au budget 2019, afin de permettre à chacun de disposer des équipements ou interventions qui lui sont nécessaires. :

  • Au 1er novembre 2019, la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-c) et l’aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS) seront fusionnées en un même dispositif. L’extension de la CMU-c aux personnes éligibles à l’ACS sera très favorable aux personnes handicapées car elles auront dorénavant accès à une prise en charge intégrale des dispositifs médicaux (fauteuils roulants, sondes, pansements…), non couverts aujourd’hui par l’ACS.

Parce que le travail conduit à l’émancipation sociale, le soutien à l’insertion professionnelle des travailleurs handicapés est grandement renforcé, notamment vers le milieu ordinaire :

  • L’emploi accompagné est un dispositif qui combine accompagnement médico-social et accompagnement professionnel pour les travailleurs handicapés. Les crédits dédiés à ces emplois accompagnés s’élèvent en 2019 à 7M€, en hausse de 40% par rapport à l’année précédente.
  • Le budget 2019 prévoit la mise en œuvre de l’engagement national « Cap vers l’entreprise inclusive 2018-2022 », qui va générer 40 000 emplois supplémentaires. Les entreprises adaptées bénéficieront d’un soutien accru de 45M€, permettant le recrutement de plus de 8 000 personnes.

Contacts presse :
Cabinet de Sophie Cluzel : seph.communication@pm.gouv.fr - 01 40 56 88 02