Article

Résultats nationaux et régionaux de la deuxième édition de l’étude d’impact de la stratégie nationale autisme et troubles du neuro-développement :

des avancées majeures pour le familles et les personne malgré la crise sanitaire

Publié le 24/09/2021 Temps de lecture : 2 minutes
Autisme et TND
Deuxième édition de l'étude d'impact de la stratégie nationale autisme-troubles du néruodéveloppement

Deuxième édition de l’étude d’impact de la stratégie nationale autisme-troubles du neurodéveloppement, conduite par Ipsos pour le compte de la Délégation interministérielle à la stratégie autisme au sein des troubles du neuro-développement.

Alors que la crise sanitaire aurait pu freiner la mise en œuvre de la stratégie nationale pour l’autisme et troubles du neuro-développement, l’enquête d’impact conduite par Ipsos montre que les familles et les personnes perçoivent des améliorations dans leur quotidien.

Tout d’abord, malgré les difficultés, aucun indicateur n’est en recul de façon significative. Au contraire, certains ont continué à progresser, comme l’école, l’accès à des solutions inclusives (adaptation du milieu scolaire, prise en compte de la particularité des enfants ou des adultes, présence d’un AESH [1] au quotidien…) ou encore le soutien aux familles. Certains sujets en revanche devront faire l’objet d’une plus grande attention : l’offre de répit, la formation et la complexité administrative.

L’étude de 2021 en quelques chiffres :
 

  • 14 191 répondants, soit 2 300 participants en plus par rapport à l’année dernière
  • 5 681 répondants concernés par l’autisme
  • Une grande stabilité dans le profil des répondants d’un point de vue sociodémographique permet une comparaison fiable des résultats par rapport à 2019.
  • 66 % des parents et 80 % des personnes concernées n’ont aucun lien avec une association (+ 4 points pour les parents et + 7 points pour les personnes par rapport à l’an dernier).

Lancée pour la première fois en 2019, l’étude d’impact a pour objectif de mesurer, d’une année sur l’autre, la progression de la qualité de vie ressentie par toutes les personnes et familles concernées par le trouble du spectre de l’autisme (TSA), les troubles DYS [2], les déficiences intellectuelles et les troubles du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Pour la deuxième édition, plus de 14 000 personnes et familles concernées ont répondu à l’étude conduite par Ipsos pour la Délégation interministérielle à la stratégie nationale pour l’autisme au sein des troubles du neuro-développement, en février 2021 ; soit environ 2 300 répondants de plus par rapport à la première édition.

[1] Accompagnants d’élèves en situation de handicap
[2] Dyslexie, dyspraxie, dysphasie, dyscalculie, dysorthographie

Pour consulter le dossier de presse cliquez ici.