Article

Alternance par DuoDay - Présentation du dispositif

Le 27 mai 2021

Publié le 29/04/2021 Temps de lecture : 3 minutes

Fort du succès de l’opération annuelle DuoDay, le secrétariat d’État chargé des personnes handicapées a lancé le 27 mai 2021, avec le concours de ses partenaires l’Agefiph, le FIPHFP, Cap Emploi, Pôle Emploi, l'Union des missions locales et l’Algeei, la première édition d'Alternance par Duoday.

Chaque année un certain nombre d’employeurs rencontrent des difficultés à pourvoir leurs offres d’emploi en apprentissage et en professionnalisation. Dans le même temps des milliers de candidats, dont certains en situation de handicap, parfois de naissance ou souvent liés à un accident de la vie ou à une maladie chronique, ne trouvent pas d’employeur pour réaliser leur contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.

Alternance par Duoday porte l’ambition de favoriser la rencontre directe entre l’offre et la demande d’emploi en créant une journée nationale autour de l'alternance.

Objectifs

Pour les employeurs :

  • S’ouvrir à de nouveaux talents jeunes ou adultes en reconversion professionnelle (pas de limite d’âge pour entrer en apprentissage quand on est en situation de handicap) ;
  • S’informer et sécuriser leur recrutement en participant à des webinaires organisés dans toute la France, abordant des thématiques telles que les aides dédiées au handicap, l’accompagnement post recrutement, le rôle du référent handicap, les prises en charge aux CFA et sur le lieu de travail, etc.

     

Pour les candidats en situation de handicap :

  • Rencontrer des employeurs ayant des offres d’emploi en alternance, à la recherche de compétences au-delà des différences ;
  • S’informer et mettre toutes les chances de leur côté pour réussir leur recrutement en participant à des webinaires organisés dans toute la France abordant des thématiques telles que les aides dédiées au handicap, l’accompagnement post recrutement, le rôle du référent handicap, préparer son entretien de recrutement …

     

Le site salonenligne.pole-emploi.fr permettait de découvrir toutes les offres et de présenter sa candidature en 100% distanciel et jusqu'au 11 juin 2021.

Les dispositifs d’aide au recrutement

Plusieurs dispositifs pour le public en situation de handicap sont mis en place pour favoriser l’alternance, tels que les contrats d’apprentissage ou de professionnalisation.

Parmi les mesures phares :

  • Une prime alternance dans le cadre du plan #FranceRelance représentant entre 5 000 et 8 000 euros pour tout contrat d’apprentissage ou de professionnalisation signé jusqu’au 31 décembre 2021 ;
  • Un référent handicap dans chaque CFA et une prise en charge par les opérateurs de compétences (OPCO) des éventuels besoins de compensation de l’apprenti (aménagement du poste accompagnement, tutorat…) sans coût pour l’employeur
  • Un déplafonnement de l’âge pour les apprentis en situation de handicap au-delà de 29 ans pour permettre des reconversions professionnelles
  • Un accompagnement des employeurs privés par l’Agefiph incluant notamment :
     
    • Une aide de 1 000 à 4 000 euros pour tout contrat d’apprentissage signé d’ici le 31 décembre 2021, cumulable avec la prime alternance de l’État ;
    • Une aide de 1 500 à 5 000 euros pour tout contrat de professionnalisation signé d’ici le 31 décembre, cumulable avec la prime alternance de l’État ;
    • Des des aides à la compensation du handicap (aménagement, accompagnement, tutorat…) chez l’employeur et au CFA.
  • Un accompagnement des employeurs publics par le FIPHFP incluant notamment :
     
    • Une aide de 1 525 € versée à l’apprenti, via l’employeur public couvrir les frais inhérents à l’entrée en apprentissage ;
    • Le remboursement de 80 % de la rémunération brute et charges patronales (déduction faite des aides financières perçues par l’employeur au titre de cet emploi) de l’apprenti ;
    • Une prime forfaitaire de 1 600 € dès lors que l’employeur titularise l’apprenti ou conclut avec lui un contrat à durée indéterminée après son apprentissage.