Article

Vous êtes dans un établissement recevant du public (ERP) ? Devenez accessible !

Publié le 26/05/2021 Temps de lecture : 2 minutes
Accessibilité

Le bilan de l’ordonnance de 2014 sur l’accessibilité révèle que sur les 2 millions d’ERP en France, 700 000 sont entrés dans le dispositif des agendas d’accessibilité (« AD-AP ») prévu par l’ordonnance. Ce chiffre vient s’ajouter aux 350 000 ERP déjà déclarés accessibles avant 2015.

 

 

Ce sont donc entre 750 000 et 900 000 ERP sur le territoire (soit environ la moitié d’entre eux) qui ne sont, pour l’instant, engagés dans aucune démarche de mise en accessibilité. Près de 90 % de ces établissements relèvent de la 5ème catégorie des ERP, c’est-à-dire les établissements de proximité. Ainsi, la nouvelle étape à franchir pour faire progresser l’accessibilité est bien celle des ERP du quotidien : le boulanger, le coiffeur, le tabac, le pharmacien…

Pour permettre la sensibilisation, l’information et la mobilisation des gestionnaires d’ERP sur les initiatives, parfois très simples, qui peuvent réellement changer la vie et favoriser l’inclusion des personnes en situation de handicap moteur, sensoriel, mental ou psychique et bénéficier à tous, le Gouvernement a annoncé le déploiement national des « Ambassadeurs de l’accessibilité » et du site en ligne Accès libre (https://acceslibre.info), qui va permettre le recensement par les utilisateurs eux-mêmes des lieux accessibles.

 

 

 

URL de Vidéo distante

 

 

Descriptif du dispositif

Le dispositif est donc conçu pour inciter largement les communes et les établissements publics de coopération intercommunales (EPCI), acteurs de proximité par excellence, à accueillir des jeunes souhaitant s’engager en Service Civique autour de l’objectif d’accessibilité et plus largement d’inclusion des personnes en situation de handicap. Cet accueil pourra s’effectuer directement par les communes et EPCI ou par l’intermédiaire d’organismes partenaires déjà agréés à cette fin. La mission des volontaires durera entre 6 et 12 mois, à raison de 24 h hebdomadaires minimum. L’indemnité des volontaires, d’un montant minimum de 580 euros nets par mois, est directement financée par l’État à hauteur de 81 % (473 euros), l’organisme d’accueil prenant en charge la partie restante.

Rendez-vous sur Acceslibre.info pour plus d'informations

Pour en savoir plus, consultez le communiqué de presse.