Article

Halte Pouce

Publié le 24/01/2019 Temps de lecture : 2 minutes

A l'occasion de la Conférence nationale du handicap (CNH) 2018-2020, le dispositif Halte Pouce a été récompensé par le label « Tous concernés, tous mobilisés ».

Lieu des activités : Hérault

 

Année de lancement : 2005

 

Nom de l’organisme porteur du projet : Halte Pouce

 

Etat d’avancement : En activité

 

 

Descriptif de l’évènement / action / pratique remarquable labellisée

 

 

Les familles et personnes en situation de handicap sont souvent dans l’obligation de se débrouiller seule, ont souvent des difficultés pour accéder à leurs droits. Pendant ce temps, la vie sociale et professionnelle en est fortement perturbée.

 

 

Halte Pouce propose donc à ces familles et personnes un accompagnement administratif, social et éducatif à la carte, en lien avec les partenariats médico-sociaux existants, en tenant compte de leur projet de vie et de leurs compétences.

 

 

 

L’impact citoyen de l’action remarquable

 

 

Halte Pouce propose une écoute, un accompagnement adapté, afin d’apporter une réponse de qualité et élaborer des solutions permettant le maintien de la vie sociale et l’épanouissement de la cellule familiale.

 

 

 

Les chiffres clefs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • 197 accompagnements en 2018 dont 175 enfants et 22 adultes

     

  • 17 participations à des réunions éducatives

     

  • 130 dossiers MDPH ou aide au logement adapté réalisés avec les bénéficiaires

     

  • 20 maintiens d’emplois

     

  • 62 projets d’accueil en accueil collectif de mineurs

     

  • 195 participants sur des rencontres parentales

     

  • 146 stagiaires formés sur la représentation du handicap

     

 

 

 

Présentation de l’organisme

 

 

Halte Pouce est née en 2005 grâce à la rencontre d'un papa d'un enfant handicapé et d'une enseignante spécialisée. L'aventure s'est rapidement constituée autour d'une équipe motivée qui n'a pas eu peur de l'aventure.

 

« Dire oui à des familles auxquelles on dit trop souvent non et ce, même si leur demande est difficile à traiter. »

 

 

 

 

Contact – Site web